logo 3



Fiche plainte dégâts petit gibier

Si des dégâts de blaireau ou d’une autre espèce chassable ou nuisible (renard, corneille, martre, fouine, pie,…) sont constatés sur vos cultures, prévenez la FDSEA ou la Fédération des Chasseurs. Une fiche de constats de dégâts est à renseigner (à télécharger ci-dessous). 

Un référent local  (président d’ACCA, garde particulier d’ACCA, lieutenant de louveterie …) vient constater les dégâts et compléter le document avec vous. Cette fiche est à remplir et à retourner rapidement à la Fédération des chasseurs qui mettra en place une ou des actions rapidement.

Renseigner cette fiche permettra aussi d’avoir des déclarations et de construire un argumentaire pour solliciter le classement en nuisible de  l’espèce ou un plan de gestion adapté.

Les plaintes pour dégâts de blaireaux (espèce chassable mais non susceptible d’être classée nuisible) sont transmises par la Fédération des Chasseurs à la Direction Départementale des Territoires qui peut prendre un arrêté d’intervention et autoriser un lieutenant de louveterie à effectuer des tirs de nuit.

En Savoie, cette démarche est à réaliser par les maires des communes concernées. Les tirs sont à demander auprès du service Environnement Eau et Forêt de la DDT de la Savoie.  Ces tirs ne peuvent être effectués qu’entre le 15 mai et le 15 août.  

Fiche plaintes dgts petits prdateurs.pdf

ImprimerE-mail






Etiquetage de l'origine, un progrès pour tous

Le Ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, vient d'annoncer un décret sur l'étiquetage de l'origine des viandes et du lait utilisés comme ingrédients dans les produits transformés.

C'est une bonne nouvelle. La FNSEA le demandait depuis longtemps afin de respecter le principe de transparence, tout simplement.

Les efforts des éleveurs français doivent être reconnus et récompensés et les consommateurs doivent savoir d'où provient leur alimentation.

Ce juste combat sur l’origine, nous le défendons avec les associations de consommateurs et les collectivités territoriales. Aujourd'hui, une étape supplémentaire est franchie avec l'accord de la Commission Européenne.

Le décret tant attendu doit désormais entrer en vigueur rapidement. Cette information claire et loyale est la condition d’une confiance renouvelée entre les paysans à nos concitoyens.

La France est un grand pays agricole et peut aussi, quand elle prend ce type d'initiatives, servir de modèle à une EUROPE plus proche des attentes et besoins de ses ressortissants.

Communiqué FNSEA

Lire la suite

ImprimerE-mail