logo 3

Photovoltaïque : un mauvais coup pour l'élevage

Photovoltaïque, un mauvais coup pour l'élevage

Suite à la création d'un tarif de rachat de l'électricité photovoltaïque à 45 cts d'euro par kilowattheure pour tous les bâtiments agricoles, la FNSEA et son réseau sont intervenus vigoureusement auprès du Gouvernement et des parlementaires pour dénoncer cette décision, qui porterait un coup d'arrêt brutal au développement du photovoltaïque sur les bâtiments agricoles.

A été décidé le 21 décembre en réunion interministérielle et le 22 décembre au Conseil Supérieur de l'Energie un réajustement du tarif à 50 c€/kWh pour certains bâtiments agricoles : les bâtiments couverts et clos sur au moins trois côtés, et qui respectent les critères de l'intégration au bâti.
Un tarif dit d'intégration simplifiée au bâti serait maintenu à 45 c€/kWh pour les bâtiments agricoles ne respectant pas ces conditions de " clos " et d'intégration au bâti.

 La FNSEA estime que "le projet du gouvernement de baisse du tarif de l'énergie photovoltaïque est un mauvais coup porté à l'élevage (...) la révision des tarifs va remettre en cause la rentabilité des projets d'investissements en cours et la dynamique instaurée autour de ces projets dans les zones rurales." La FNB précise que cette décision s'appuie sur des chiffres erronés quant à la rentabilité économiques des investissements réalisés.

Toutes ces informations ne pourront être confirmées qu'au vu du texte qui sera signé par le ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, et publié au Journal Officiel, dans les tout prochains jours.

ImprimerE-mail