La FAO reconnait le rôle des prairies dans la lutte contre le réchauffement climatique

Publié dans A la une

La FAO reconnait le rôle des prairies dans la lutte contre réchauffement climatique

Dans un rapport rendu publc le 13 Janvier à Rome, la FAO estime que " les pâturages et les parcours représentent un puits de carbone qui, s'il est bien géré, pourrait être plus important que les forêts".

Elle déclare que "L'agriculture et l'exploitation des sols ont le potentiel pour minimiser les émissions nettes de gaz à effet de serre grâce à des pratiques particulières, en renforçant plus particulièrement le carbone du sol et de la biomasse. Dans le même temps, ces pratiques peuvent augmenter la productivité et la résilience de l'agriculture, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté".

Le rapport suggère que les mesures destinées à promouvoir une gestion améliorée des prairies devraient inclure le paiement des services environnementaux, qui comprennent à la fois des avantages financiers et des incitations non financières.

Dans les Savoie prairies et alpages représentent un part prépondérante de modèle agricole. A l'heure des premiers travaux pour la PAC 2013-2020, il semble indispensable que l'Europe priorise des mesures sur le maintien de l'élevage notamment dans les zones de montagne. L'agriculture de montagne "doit être reconnue aussi comme un service d'utilité publique" estiment les FDSEA de Savoie et de Haute-Savoie.

Imprimer