commission Barosso II : pour les chambres d'agriculture , il faut installer le 2ème piliers des institutions européennes

Publié dans A la une

Commission Barosso II : pour les chambres d'agriculture , il faut installer le 2ème pilier des institutions européennes

  La nouvelle Commission, investie tout récemment à une large majorité par le Parlement européen, a pris ses fonctions pour les 4 années à venir.

En élisant cette nouvelle équipe, et conformément aux nouveaux pouvoirs qui lui sont conférés par le cadre du Traité de Lisbonne, le Parlement européen a clairement signifié le rôle qu'il souhaite tenir pour préserver, voire rétablir, l'équilibre des institutions européennes. Les commissaires qui se sont engagés, lors de leur audition, dans un véritable dialogue avec le Parlement européen, en sont sortis renforcés à l'instar de Michel Barnier, nouveau commissaire au Marché intérieur et aux Services, et de Dacian Ciolos, nouveau commissaire à l’Agriculture et au Développement rural.

Leur déclaration en faveur d'une régulation des marchés – qu'ils soient agricoles ou financiers – constitue également pour nous, Chambres d'agriculture, une évolution importante du discours. Au delà de l'intérêt que nous portons à cette rénovation des institutions européennes basée sur un débat démocratique moderne, nous comptons bien contribuer, par notre expertise et nos propositions, à la définition de politiques agricoles et rurales rénovées, ambitieuses et équilibrées.

« L'agriculture doit être en capacité de répondre aux défis alimentaires, environnementaux, territoriaux qui lui sont posés par les citoyens européens. Au-delà de l'évolution du discours que nous saluons, il s'agira d’une part d’harmoniser au niveau européen les normes encadrant la production, qui occasionnent aujourd’hui d’importantes distorsions de concurrence, et d’autre part de conforter des outils de régulation adaptés dans la PAC de l'après 2013. Sans régulation, les agriculteurs ne pourront répondre présents ! » a déclaré Guy Vasseur, président des Chambres d'agriculture.

Imprimer